7 leçons de navigation à la voile pour mieux gérer votre argent

L’année dernière, je louais un bateau en famille pour une petite croisière dans les ports de la baie de Quiberon. Cette année, je suis trop occupé pour rééditer l’expérience, mais j’en rêve encore secrètement… De plus, l’été est si bien installé que j’ai envie de vous emmener naviguer avec moi, même virtuellement…

Dans cet article, je vais vous parler de budget, de façon métaphorique, car c’est selon moi un très bon moyen de faire passer certains messages 🙂

Prêts à embarquer ?

1- Avant de prendre le large, formez-vous !

Imaginez, vous n’avez jamais navigué et, du jour au lendemain, on vous installe à la barre d’un voilier de 10 mètres ! Est-ce-que vous « mettez les voiles » sans préparation ? Sans connaître la théorie de la navigation, les outils à manipuler, les termes techniques à utiliser ?

Non, évidemment !

Imaginez…

Le truc bête, ce serait de se retrouver en mer et de demander à votre coéquipier :

— Tire sur le machin, là bas !

—  La corde ?

—  Bah oui, le truc pour monter la voile !

— A gauche ou à droite ?

— Je ne sais pas, essaye la première !

— Quelle couleur ?

— La jaune !

— Entièrement jaune ou sur fond gris ?

En 5 minutes de dialogue de sourd, on a le temps de dévier sérieusement de son cap ! Alors qu’il aurait été tellement plus simple de communiquer en une phrase unique entre coéquipiers formés :

“Actionne la drisse pour hisser la grand voile”

En matière d’argent, c’est pareil !

Même si votre vie n’est pas en jeu immédiatement, ne vous lancez pas dans sa gestion sans préparation. Malheureusement, si vous avez plus de 15 ans, il y a peu de chances que vous ayez reçu cet enseignement à l’école. Alors que les choses ont tendance à bouger, et c’est tant mieux ! Nous même, en tant que formateur, intervenons dans les établissements scolaires pour former les étudiants.

Il est important de maîtriser les concepts de base : ce qu’est une situation de déficit ou d’excédent, comment fonctionne le découvert, quels sont les différents types d’épargne, comment construire un budget.

2- On ne s’engage pas dans la traversée de l’atlantique avec une coque de noix !

Seriez-vous prêts à vous embarquer dans cette jolie barque pour traverser l’Atlantique ?

J’imagine que non…

Alors pourquoi vous fixez-vous parfois des projets ou des objectifs de dépenses qui ne sont pas adaptés à vos revenus ?

Dans notre société d’abondance et de tentations marketing en tout genre, ne cherchez pas à vivre au dessus de vos moyens !

Cela est vrai pour les dépenses quotidiennes, pour les sorties, pour vos projets de vacances ou pour l’immobilier, qui peut se révéler être un vrai gouffre financier.

3- Fixez-vous un cap !

“Largue les amarres, on verra bien où le vent nous portera et où on accoste !”

Ok, à ce petit jeu là, certains on découvert l’Amérique, mais au XXIème siècle, il n’y a plus d’Eldorado à découvrir par hasard !

Ne pas avoir de cap, c’est donc le meilleur moyen de tourner en rond et d’arriver… nulle part !

De plus, Christophe Colomb avait une excuse, il n’avait pas forcément les bons outils de navigation !

Quant à vous, en matière d’argent, vous n’avez pas d’excuses.

Pour bien gérer votre argent, vous avez des outils pour gérer votre budget.

Le budget, c’est une trajectoire que vous vous fixez pour atteindre un but.

Et les outils ne manquent pas pour :

  • vous fixer un but / un cap
  • déterminer la trajectoire théorique que pourrait prendre votre compte bancaire pour atteindre ce but
  • relever vos positions pour suivre la trajectoire réelle que suit votre compte bancaire et analyser les déviations à corriger pour revenir “dans le cap”

4- Acceptez de louvoyer !

En mer, il y a des moments où les vents et les courants sont porteurs, et d’autres pendant lequel on doit se résigner à dériver ou à louvoyer et à tenir compte de l’incidence de ces contraintes sur notre cap.

Dans la vie quotidienne, nous sommes confrontés aux mêmes risques de dérive de nos dépenses ou de nos ressources.

La gestion de trésorerie, ce n’est donc pas une trajectoire rectiligne et ennuyeuse, mais un outil pour nous aider à trouver des solutions créatives, et continuer d’avancer, coûte que coûte.

5- Pour éviter les écueils, ne naviguez pas à marrée basse !

Vous voyez ces rochers ?

Ils symbolisent les aléas de la vie.

Vous avez beau vouloir tout contrôler, les rochers existeront toujours.

Vous avez beau vouloir les éviter, si par inattention, vous naviguez un peu trop près à marrée basse, vous risquez le naufrage !

Dans votre gestion financière, c’est la même chose.

Vous ne pourrez jamais supprimer les rochers, ces “impondérables” qui vous tombent sur le coin du nez quand vous ne vous y attendez pas (panne de voiture ou d’électro-ménager, pépin de santé, perte d’emploi…).

En revanche vous pouvez décider de naviguer à pleine mer, c’est à dire de constituer une épargne de précaution qui vous protège suffisamment pour naviguer sans écueil au dessus de ces dangers potentiels.

6- Quand l’orage est annoncé, sachez rester à quai

Je le trouve particulièrement esthétique ce paysage “d’orage de mer” (comme on dit chez moi).

Plus particulièrement parce que je peux m’imaginer être sur cette plage, et non en pleine mer, avec un mat de plus de 4 mètre qui se ferait un malin plaisir à attirer la foudre !

Quand l’orage est annoncé, il faut donc savoir rester à quai.

Pourtant, je vous l’ai dit, en ce moment, j’ai très envie d’aller naviguer, et puis “on a qu’une vie, autant en profiter !

Cette expression est souvent utilisée par nos clients pour justifier quelques “écarts” à leur budget.

Bien qu’on ne puisse être que d’accord avec l’expression, il faut savoir jauger l’intensité de nos engagements, et donc les risques encourus.

Dans un contexte financier particulièrement tendu, où les découverts et les dettes pèsent déjà largement sur les finances du foyer, il faut savoir différer ponctuellement un projet pour ne pas glisser dans une spirale négative de laquelle il sera difficile de sortir.

Vous pouvez lire cet article intéressant pour savoir comment profiter du moment présent… durablement !

7 – Naviguez en équipe !

On a tous en tête le nom de l’un de ces navigateurs en solitaire, ces héros un peu fous qui défient les océans lors du mythique « Vendée Globe », par exemple.

Mais en dehors de ces quelques sportifs et techniciens de hauts niveaux, la navigation à voile est aussi (surtout ?) un travail d’équipe.

Un skipper n’est parfois rien sans de bon équipiers.

Pour bien gérer ses finances, vous l’avez compris, l’idée est la même, et pour se fixer le bon cap, il ne faut pas hésiter à parler d’argent :

Et pourquoi pas s’entourer aussi d’un co-skipper, un coach budgétaire par exemple ?

Car en matière d’argent, comme dans tellement de sujets dans la vie : « Seul on va plus vite, à plusieurs, on va plus loin ! »

Êtes-vous prêt à apprendre à gérer votre argent
et à épargner plus et mieux ?

Gérez-vous bien vos finances ?

Répondre à un quizz (1 minute)

Comprenez-vous votre situation financière ?

Réserver votre évaluation personnalisée