Ces 8 conseils pour (bien) gérer votre budget son trop rarement appliqués

caisse-argent

A travers les nombreux clients dont nous coachons les finances, nous constatons trop souvent l’absence de ces 8 bonnes pratiques. Les connaissez-vous ?

1-Limitez (et même supprimez) l’utilisation des cartes à débit différé

Les cartes à débit différé sont un vrai frein pour vous permettre de bien gérer vos finances.

Elles ne sont ni plus ni moins qu’une dette envers votre banque, qui fausse clairement la vision de vos dépenses en cours de mois.

Suivant les banques et les relevés bancaires qu’elles génèrent, elle compliquent vraiment la lecture de votre solde bancaire avant que vous perceviez votre salaire.

Si vous souhaitez les utiliser, vous devez vraiment les réserver pour les frais professionnels que vous pouvez être amener à avancer et qui vous sont remboursés par votre employeur.

2-Ayez-une excellente connaissance de vos charges fixes

Qu’on soit indépendant ou salarié il est toujours important d’avoir une excellente connaissance de ses charges fixes mensuelles.

A priori, on a souvent tendance à les minimiser et quand on commence à en faire la somme, on peut atteindre des ratios de charges fixes supérieurs à 70% des charges totales. A ce stade, il est alors normal de se sentir « étouffé » par le poids de ces charges.

Pour corriger la situation, il faut parfois être capable de remettre en cause un train de vie inadapté à ses revenus.

3-Mensualisez le plus possible les dépenses de type : Impôts (sur le revenu, taxe habitation, taxe foncière), primes d’assurances, charges de copropriétés… dont les échéances ne sont pas toujours mensuelles.

On est parfois tenté de repousser certaines échéances pour faire face à des difficultés financières ponctuelles, ou au prétexte de ne pas vouloir « avancer » de l’argent à l’état ou à certains fournisseurs.

Dans le cas où vous provisionnez bien ces charges sur des livrets bancaires, c’est déjà une bonne chose, mais cela nécessite une grande rigueur. D’une part, vous devez veiller à provisionner régulièrement pour couvrir les charges que vous anticipez, mais d’autre part, vous devez résistez à la tentation de ne pas utiliser cet argent à d’autres fins !

Mensualiser TOUTES ses charges fixes nous parait être la solution optimale. Cela vous évite une charge mentale inutile et vous met face à votre réalité financière le plus tôt possible (et pas au mois de décembre, quand c’est le moment de financer les fêtes de fin d’année).

4-Stockez au moins l’équivalent de 3 mois de revenus en épargne disponible

On considère comme épargne disponible, l’argent qui est stocké sur les livrets d’épargnes sécurisés de type livret A, LDD, LEP, PEL ou assurances vies (nous considérons volontairement le PEL ou l’assurance vie comme une épargne relativement disponible)

L’épargne est un outil fondamental (et un indicateur très pertinent) de la gestion financière.

Cette partie de vos ressources qui n’est pas (immédiatement) consommée est essentielle pour :

  • Couvrir les aléas de la vie (sinistres ou baisses de revenus) : c’est l’épargne de précaution
  • Provisionner les dépenses contraintes anticipables (impôts, charges de copro…) qui ne seraient pas mensualisées : c’est l’épargne de provision contrainte
  • Provisionner pour vos projets à moyen terme (vacances, changements de vie, reconversion professionnelles, projets immobiliers) : c’est l’épargne « projet »
  • Tendre vers l’indépendance financière : ce sont les réserves en attentes d’investissement.

L’épargne est en quelque sorte un amortisseur qui vous permet de pallier les variations financières que vous pouvez rencontrer, tant en terme de revenus que de dépenses.

5-Faîtes de votre banquier un allié

Nous vous conseillons d’entretenir une relation saine et régulière avec votre banquier. Vous penserez peut-être que tomber sur le bon conseiller bancaire relève plus d’un coup de chance que d’un choix de gestion, mais nous ne sommes pas vraiment d’accord.

Vous devez voir votre banquier comme un fournisseur de services (financiers en l’occurrence), un véritable partenaire avec qui vous pouvez entretenir une communication franche et utile, au service de votre situation financière. Votre banquier sera ainsi plus enclin à vous proposer des solutions des financements adaptées à des situations financières plus tendues.

Si vous ne parvenez pas à avoir ce genre de relation avec votre banquier, peut-être devriez vous penser à en changer ou tout du moins à compenser ces lacunes par le recours à un coach budgétaire ?

6-Attention à ne pas céder aux promotions aux dépens de votre trésorerie.

Prenons l’exemple suivant :
Nous sommes le 25 du mois et votre budget « courses » est presque épuisé. Vous avez impérativement besoin de lessive, mais aussi de quoi cuisiner 7 repas pour votre famille de 3 personnes, pour un maximum de 40€ . Quel choix faîtes vous entre :

  • Une boite de 25 capsules de lessives à 6€
  • Une boite de 70 capsules de lessives à 12€
  • Garder vos vêtements sales 😉

Promis, si vous décidez de garder vos vêtements sales, nous ne nous permettrons pas de juger. D’autant plus que nos prestations de coaching ont lieu à distance 😉

Plus sérieusement, cette question est l’occasion d’opposer deux principes qui doivent vous permettre de réaliser les bons arbitrages pour votre budget : les économies et la trésorerie.

Lorsqu’on est confronté à un achat en volume comme pour cette lessive, il est difficile de résister à la tentation d’acheter en grande quantité pour un coup unitaire plus intéressant. Pourtant en faisant trop souvent un choix purement « économique », vous risquez clairement de dépasser votre budget et d’entrer en découvert bancaire.

Dans bien des cas, quand votre budget est serré, il est préférable de lisser la dépense dans le temps même si c’est plus couteux. Il est plus réaliste de consommer strictement ce que vous avez besoin pour le mois en cours, et non pour les 3 prochains mois.

7-Gérer vos finances avec un véritable budget prévisionnel

Vous vous en doutez, nous préconisons la construction d’un budget mensuel et un suivi régulier des dépenses réelles par rapport au prévisionnel (une fois par semaine suffit). Et c’est bien sûr ce à quoi nous formons nos clients.

L’expression « suivre ses comptes » traduit le fait de « subir » la situation. Si vous vous contentez de regarder ce que vous avez dépensé en fin de mois sans avoir défini d’objectif au préalable, il est trop tard : vous risquez d’être en déficit budgétaire, c’est à dire d’avoir consommé plus que vos revenus vous le permettent.  Et plus vous accumulez les déficits budgétaires, plus il est difficile d’y pallier par la suite, c’est un cercle vicieux vers un endettement excessif.

Le travail de prévisionnel ne vous permet pas seulement de viser l’équilibre entre vos dépenses et vos revenus, c’est l’occasion de vous fixer des objectifs d’épargne réalistes qui vous permettront de gagner en sérénité et en liberté dans votre vie.

8-Mettez de côté au moins 10% de vos revenus chaque mois.

Comme on l’a dit précédemment l’épargne est un amortisseur essentiel à votre stabilité financière.

Il faut bien comprendre que le taux d’épargne importe plus que le montant que vous épargnez, et ne dépend donc pas de vos revenus.

Si vous épargnez 70€ sur des revenus de 1000€ par mois, cela représente un taux d’épargne de 7%.

C’est bien plus vertueux et cela aura beaucoup plus d’impact à long terme pour vous que pour celui qui a des revenus de 5 000€ et qui ne parvient à épargner que  150€ (soit un taux d’épargne de 3%).

Malgré tout, si vous avez des revenus élevés et que vous n’arrivez pas à épargnez, vous n’êtes pas à blâmer pour autant. On constate souvent que notre train de vie s’adapte rapidement à nos revenus. Cela demande quelques efforts pour « casser » la consommation routinière dans laquelle vous avez pu vous installer, afin de retrouver une capacité d’épargne qui vous permettent de réaliser vos projets de vie.

Êtes-vous prêt à apprendre à gérer votre argent
et à épargner plus et mieux ?

Gérez-vous bien vos finances ?

Répondre à un quizz (1 minute)

Comprenez-vous votre situation financière ?

Réserver votre évaluation personnalisée