L’avis d’une conseillère bancaire sur les services d’un coach budgétaire

Émilie, conseillère bancaire dans le 77, témoigne de son intérêt pour le métier de coach budgétaire. Nous l’avons interrogée sur ce qui l’a poussée à vouloir se renseigner et ce que représente pour elle un bon coach budgétaire.

Pouvez-vous me présenter votre parcours ?

J’ai 30 ans. Concernant mes études, j’ai fait un BAC STT option Comptabilité. J’ai ensuite effectué un BTS Assistante de gestion et ai travaillé en alternance en tant qu’assistante comptable. J’ai ainsi pris conscience de mon goût pour les chiffres. J’ai ensuite intégré une licence Banque Assurances. J’ai été embauchée par la banque dans laquelle j’ai effectué mon apprentissage et j’y travaille toujours. J’ai démarré ma carrière à l’accueil puis ai évolué vers des postes de conseillère.

Et concernant votre parcours personnel ?

D’un point de vue plus personnel, je suis très sportive. Je suis très ouverte aux autres et j’aime le contact avec la clientèle. Je peux paraître timide au premier abord mais je suis très sociable. Il est en fait naturel pour moi d’aller vers quelqu’un pour lui proposer mon aide. Je recherche l’excellence et je mets toujours tout en œuvre pour atteindre les objectifs que je me suis fixée, tant au niveau professionnel que personnel.

Je pense que cela fera de moi un bon coach budgétaire car il faut aimer les gens pour faire ce métier.

helping_women_hands

Le coaching spécialisé dans la gestion des finances personnelles est une activité récente. Comment avez-vous découvert le métier de coach budgétaire?

Au départ je ne savais pas que cela existait. Je cherchais un métier qui puisse lier le travail avec les chiffres que j’aimais en comptabilité et le côté humain. L’aspect financier m’a toujours intéressé car je viens d’un milieu modeste et j’ai appris à faire attention à l’argent dès mon plus jeune âge.

En naviguant sur internet, j’ai trouvé des sites de coaching financier mais situés principalement au Canada. J’ai pu échanger via Skype avec un coach budgétaire et cela a été très enrichissant. Cependant, la distance physique était trop importante et les canadiens travaillent d’une manière différente de la nôtre.

Je me suis ensuite aperçue que cette activité était également présente en France et j’ai lu une interview de Cédric Dufour, président de Plénit’Finances, sur internet. J’ai visité le site internet et j’ai décidé de contacter Cédric pour me renseigner plus avant sur ce métier.

Que représente pour vous le coaching ? Quelles sont les qualités requises pour être un coach budgétaire efficace ?

Le coach doit être complètement objectif. Il ne doit jamais porter de jugement et doit être ouvert d’esprit vis-à-vis de ses clients. Il doit posséder un grand sens de l’écoute. Il est important de retenir les points d’intérêt du client pour répondre au mieux à ses attentes.

Un coach doit également être patient, disponible et doué d’une grande force de conviction.

Executive-Coaching

Le coaching budgétaire manque encore de visibilité. Quelles sont vos idées pour accroître sa notoriété auprès du grand public ?

Je pense qu’il y a des leviers pour faire connaitre ce métier. Il faut tout d’abord en parler autour de soi. La recommandation est primordiale. De plus, il est très important aujourd’hui de se développer sur internet et d’essayer de faire apparaître cette activité dans les médias. Il existe aussi des organisations et des associations que l’on peut solliciter pour faire découvrir le coaching budgétaire.

Ces derniers temps, on ne peut pas écouter une émission sans qu’il ne soit question des problèmes liés à l’argent. Cela me conforte dans l’idée qu’il faut proposer des solutions aux particuliers en difficulté.

Comment voyez-vous votre avenir dans la gestion budgétaire personnelle ?

Je suis encore en phase de recherche. Je me renseigne auprès de différents spécialistes de la gestion budgétaire pour me faire une meilleure idée de ces métiers (formation, conseil, coaching etc…). Différents courants existent dans le coaching, je préfère trouver la méthode qui me convient avant de me lancer.

De plus, j’envisage dans un premier temps d’accompagner des personnes de manière ponctuelle, en complément de mon activité de conseillère bancaire. J’ai besoin d’acquérir de nouvelles compétences et d’évoluer. Je préfère donc garder un pied dans mon activité. Je trouve judicieux de lier la banque et le coaching car je vais par exemple pouvoir apporter des conseils d’autant plus efficaces sur les placements, ceux-ci changeant en permanence.

Je veux surtout coacher des particuliers ayant besoin d’apprendre à gérer leur budget.

le-coaching-de-la-dette

Nous remercions chaleureusement Émilie pour son témoignage et lui souhaitons bonne chance dans son cheminement.

Êtes-vous prêt à apprendre à gérer votre argent
et à épargner plus et mieux ?

Gérez-vous bien vos finances ?

Répondre à un quizz (1 minute)

Comprenez-vous votre situation financière ?

Réserver votre évaluation personnalisée