L’ingrédient secret d’un coaching réussi

secret coaching reussi

C’est l’heure de votre cours de cuisine : un atelier encadré par un chef pâtissier. Vous en ressortirez avec de nouvelles connaissances que vous utiliserez immédiatement – ou jamais.

Ensuite, vous avez rendez-vous chez le coiffeur. À peine la porte franchie, on s’occupe déjà de vous. Vous pouvez débrancher le cerveau et vous détendre : lire un magazine, prendre le café…

Le coaching, c’est un peu la même chose : on vous apprend des choses et on s’occupe de vous.

Mais la ressemblance s’arrête là !

Car pour être efficace, le coaching a besoin d’un ingrédient supplémentaire bien particulier que nous allons découvrir…

Le coaching : transmission, transformation et baguette magique

Coacher, c’est transmettre un savoir. Pour le coaching financier spécialisé dans le budget de Plénit’Finances, il s’agit principalement de savoir établir un budget, classifier les opérations, anticiper, prévoir tout en restant flexible…

Mais ce ne serait pas du coaching si cela s’arrêtait là : ce serait de la transmission de connaissances.

Combien de fois avez-vous pris des bonnes résolutions que vous n’avez pas tenues ? Souvent ! Et pourquoi ? Par manque de connaissances théoriques ? Non, bien sûr…

Ce qu’il vous manquait, c’était le bon état d’esprit.

Et c’est là qu’intervient la transformation, le deuxième volet du coaching.

Pour acquérir durablement les habitudes financières qui vous épanouiront, vous aurez besoin peut-être besoin de changer certains points de vue, ou d’accepter de faire certaines choses différemment… Bref, de vous transformer (au moins) un petit peu.

Et comment procède le coach pour vous transformer ?

C’est très simple : il a une baguette magique.

Une ou deux sessions suffisent. Vous n’avez qu’à répéter trois fois une formule, le temps pour lui d’agiter sa baguette magique et hop, c’est réglé.

Pratique, non ?

Un ingrédient secret

Vous y avez cru ?

Vraiment ?

Je sais bien que nous sortons de Noël, mais quand même…

Bon, il y a quand même un peu de magie : votre coach a besoin d’un ingrédient rare qu’il ne possède pas. Il a beau être bien équipé pour cette quête, la récolte est parfois difficile.

Cet ingrédient, c’est votre engagement.

Qu’entend-on par engagement ? Une somme de petites choses : votre ponctualité, votre assiduité, un peu de travail en dehors des séances, de la curiosité… Vous devez être un acteur de votre propre coaching.

C’est contraignant, diront certains. Chez le coiffeur où on s’assied, on attend et on paye, et on nous transforme aussi.

C’est vrai. Mais en coaching vous n’êtes pas chez le coiffeur.

Votre engagement doit être maximal pour au moins trois raisons.

Trois raisons pour un engagement total

  • La première, c’est que l’on travaille sur VOS finances. Le coaching financier n’est pas un cours de comptabilité impersonnel : il est centré sur vous et votre vie. Rien que pour ça, vous devriez être actif !
  • La deuxième raison, c’est que le sujet est intime. Même si l’argent est très concret, le compte bancaire n’est que la partie émergée d’un gigantesque iceberg psychologique…Le poids de votre éducation familiale, vos frustrations, votre rapport au travail, à l’argent, vos préjugés… s’immiscent forcément dans votre gestion quotidienne. Et sans un engagement fort, vous n’arriverez pas à dépasser votre autocensure.
  • Enfin, la troisième raison. Même si votre coach vous avait totalement compris et avait déterminé l’organisation financière personnelle idéale pour vous, il ne pourrait pas vous la faire adopter de force : c’est physiquement impossible. (l’histoire nous a montré que les solutions telles que la trépanation ou les électrochocs n’étaient pas les meilleures : nous préférons laisser le coaché évoluer lui-même)

Le coach a donc besoin de vous pour travailler.

Vous avez l’impression de faire tout le boulot ? C’est presque vrai.

À quoi sert le coach alors ? Voyons un peu…

Le coach financier a une obligation de moyens

Le coach ne peut pas garantir votre réussite, car elle dépend de vous.

Il a une cependant une obligation de moyens : il doit mettre en place l’organisation de travail qui permet d’arriver au résultat souhaité.

Les rendez-vous, les devoirs, les évaluations… Tous ces éléments sont les moyens qui permettent votre transformation : ils sont là pour vous aider à vous aider, pas pour vous embêter !

Négligez-les et le coaching ne servira à rien… Autant regarder une vidéo Youtube.

Nous constatons d’ailleurs que nos clients qui vivent dans un brouillard financier ont tendance à être assez peu ponctuels, comme si temps et argent étaient liés…

À l’opposé, d’autres clients préfèrent un cadre rigide… et sont tellement motivés pour améliorer leur vie financière qu’ils apprécieraient même une organisation plus directive, presque militaire !

Bien sûr, le coach s’adapte. Il a l’empathie nécessaire pour créer un cadre cohérent avec la personnalité de chacun de ses clients. La bonne humeur et la convivialité sont aussi des moyens d’arriver au résultat !

Cependant, malgré sa bienveillance, il ne pourra pas s’engager dans une relation si le coaché n’est ni ponctuel ni impliqué…

Comme dans tous les domaines, la régularité, l’organisation et l’engagement sont des clés de la réussite.

Impliquez-vous au maximum pour réussir votre coaching

Il ne suffit pas de payer pour réussir. En achetant une prestation de coaching, vous achetez un regard extérieur, une oreille attentive, un cadre méthodologique, un aiguillon motivationnel, une garantie de moyens mise en oeuvre par toute l’équipe de Plénit’Finances.

Mais l’ingrédient essentiel, c’est vous qui l’apportez.

Alors impliquez-vous au maximum et vous tirerez le meilleur de votre coaching !

Êtes-vous prêt à apprendre à gérer votre argent
et à épargner plus et mieux ?

Gérez-vous bien vos finances ?

Répondre à un quizz (1 minute)

Comprenez-vous votre situation financière ?

Réserver votre évaluation personnalisée