Comment apprendre à épargner ?

L’épargne est un outil fondamental (et un indicateur très pertinent)
de votre gestion financière.

Pour faire simple, l'épargne est la part des revenus qui ne sont pas consommés aujourd'hui, pour mieux anticiper le futur :

  • Se proteger des petits imprévus (sinistres) ou des plus gros accidents de la vie (qui occasionnent des baisses de revenus) : c'est l'épargne de précaution.
  • provisionner pour les grosses dépenses contraintes non mensualisées, mais prévisibles (impôts, charges de copropriété...) : c'est l'épargne de provision
  • financer un projet (acheter un bien immobilier, se marier, se reconvertir) : c'est l'épargne projet
  • se constituer un patrimoine pour préparer sa retraite ou tendre vers l'indépendance financière : ce sont les réserves en attente d'investissement.

Pour epargner, il faut reussir a depenser moins que ce que lon gagne chaque mois. L'équation mathématique est donc simple en apparence, mais cela peut en réalité impliquer une remise en cause de la facon de gérer ses comptes. Les articles ci-dessous sont une première étape pour apprendre comment épargner, avec l'aide éventuelle du coaching financier :

Quand l’épargne devient toxique pour vos finances

Un jour, un courtier en crédit nous a confié l’anecdote suivante : Il travaillait avec des retraités, qui versaient chaque mois 100€ sur leur PEL alors qu’ils n’avaient aucun projet immobilier à l’horizon. Un banquier qui recommande à ses clients d’épargner chaque mois, cela parait plutôt vertueux… Et pourtant…

Par quoi remplacer son livret A : PEL ou LEP ?

Depuis aout 2015, le taux du livret A est tombé à 0.75%. Ce livret, dédié à l’épargne de précaution, n’a pas vocation à vous faire gagner de l’argent (mais seulement vous protéger de l’inflation). Peut-il tout de même être remplacé par un autre support afin de maximiser les fruits de votre épargne ? Dans cet article, […]

L’épargne est, en quelque sorte, un amortisseur qui vous permet de pallier les variations financières que vous pouvez rencontrer, tant en terme de revenus que de dépenses. Il faut bien comprendre que le taux d’épargne importe plus que le montant que vous épargnez, et ne dépend donc pas de vos revenus. Si vous épargnez 70€ sur des revenus de 1000€ par mois, cela représente un taux d’épargne de 7%. C’est bien plus vertueux et cela aura beaucoup plus d’impact à long terme pour vous que pour celui qui a des revenus de 5 000€ et qui ne parvient à épargner que 150€ (soit un taux d’épargne de 3%).

Malgré tout, si vous avez des revenus élevés et que vous n’arrivez pas à épargnez, vous n’êtes pas à blâmer pour autant. On constate souvent que notre train de vie s’adapte rapidement à nos revenus. Cela demande quelques efforts pour « casser » la consommation routinière dans laquelle vous avez pu vous installer, afin de retrouver une capacité d’épargne qui vous permettent de réaliser vos projets de vie.

Les excédents générés par une bonne gestion financière peuvent être stockés sur des livrets ou investis dans des placements selon la disponibilité souhaitée.

Ainsi, il est généralement conseillé de placer l'argent dédié à l'épargne de précaution et à l'épargne de provision sur des livrets d'épargne dits "sécurisés" (Livret A, Livret Développement Durable, Livret d'Epargne Populaire). Ces livrets vous permettent de conserver votre épargne disponible.

L'épargne projet, elle peut éventuellement faire l'objet de placement à de meilleurs taux de rendement. Ainsi, pour anticiper le financement à moyen terme des études de ses enfants il peut convenir de faire fructifier son épargne sur des contrats d'assurance vie. Le Plan d'Epargne Logement, quant à lui, est particulièrement indiqué pour constituer apport pour l'achat futur d'un bien immobilier.

Quand l'épargne de précaution, l'épargne de provision et l'épargne projet sont régulièrement et abondamment alimentées, alors on peut réfléchir aux placements financiers adaptés pour investir et se constituer une épargne retraite ou tendre vers l'indépendance financière. A ce stade, il est particulièrement recommandé de faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine, même si votre patrimoine n'est pas considérable. Cela vous permettra d'étudier la constitution d'un patrimoine sur les plans fiscaux, successoraux et sociaux afin de mieux protéger votre famille.

Êtes-vous prêt à apprendre à épargner ?

Gérez-vous bien vos finances ?

Répondre à un quizz (1 minute)

Évaluation financière personnalisée

Réserver l'entretien gratuit