Coach financier et conseiller en gestion de patrimoine : quelle différence ?

boussole-choix-coach-financier-conseiller-patrimoine

On nous interroge souvent sur la différence entre un coach financier et un conseiller en gestion de patrimoine : la réponse dans cet article !

Le coach financier

Pour qui ?

Le coach financier s’adresse aux personnes qui cherchent à s’épanouir grâce à un rapport sain à l’argent et une bonne gestion financière au quotidien.

Il est particulièrement efficace dans les changements de vie (installation en couple, naissance, création d’entreprise, divorce…) : dans une zone de turbulences, la stabilité financière est toujours bienvenue ! Son service est principalement destiné aux classes moyennes.

Les coachs financiers Plénit Finances sont spécialistes du budget, le seul moyen objectif de faire le lien entre la vie quotidienne et le compte bancaire. Ils centrent donc leur approche sur la gestion budgétaire et la trésorerie.

Pour quoi faire ?

Les clients du coach financier cherchent en général à :

Lorsqu’il travaille avec un jeune couple ou une famille, le coach l’aide par exemple à identifier les pratiques adaptées à sa situation : comment se répartir les dépenses, quel budget à prévoir pour un nouveau-né, combien d’argent de poche donner aux enfants…

Enfin, il ne suffit pas de connaître les bons principes de gestion pour les appliquer concrètement au quotidien. Les raisons d’une mauvaise gestion peuvent être profondes et le coach peut vous aider à remettre l’argent à sa juste place dans votre vie.

Le coach financier est le médecin généraliste des finances personnelles.

Comment procède-t-il ?

Le coach financier travaille sur deux plans : le plan financier et le plan psychologique, car bien gérer ses finances est un vecteur de développement personnel.

Le coach étudie votre situation actuelle, l’état de vos comptes en banque, votre budget (ou votre absence de budget), votre patrimoine et vos dettes, mais surtout, vous interroge sur vos valeurs et vos objectifs.

Son travail part toujours de vous. Il met ensuite vos finances au service de vos motivations profondes, principalement grâce à un budget personnalisé et un suivi régulier.

Pour le coach, l’argent est toujours un outil, jamais un objectif. Peu importe vos revenus, il vous aide à tirer le maximum de satisfaction de votre argent.

Et comme une bonne gestion, c’est 20% de savoir, et 80% de responsabilité personnelle, le coach vous engage dans une dynamique de progrès. Il vous fixe des rendez-vous réguliers pour ne pas que vous lâchiez prise !

Ce qu’il ne fait pas

Le coach financier ne conseille pas de placements. Il peut vous éduquer sur les produits financiers, mais son rôle sur les placements s’arrêtera là.

Comment est-il payé ?

Le coach financier est rémunéré par son client, à l’heure ou au forfait.

Le conseiller en gestion de patrimoine (CGP)

Pour qui ?

Il circule une idée reçue affirmant que le recours à un CGP ne serait pertinent qu’à partir d’un certain patrimoine. On considérerait que sous 50 000 euros de patrimoine, vous feriez partie de la clientèle « grand public » et seriez mieux servi par votre banque que par un CGP.

En réalité, à partir du moment où il a réussi à trouver un certain équilibre budgétaire et à constituer une épargne de précaution qui le met à l’abri des aléas de court terme, tout foyer doit réfléchir à une stratégie patrimoniale adaptée à ses projets de vie à long terme.

Pour quoi faire ?

Les prestations les plus courantes des conseillers en gestion de patrimoine sont les suivantes :

  • bilan patrimonial
  • allocation d’actifs
  • courtage en produits financiers ou en immobilier
  • optimisation fiscale
  • optimisation de la retraite, de la prévoyance
  • transmission
  • protection juridique et assurances

En résumé, il veille à développer, optimiser et protéger le patrimoine de ses clients, qu’il soit financier, immobilier, professionnel, artistique…

Comment procède-t-il ?

Tout comme le coach financier, le CGP commence par connaître son client.

Mais contrairement au coach, le CGP étudie plutôt la tolérance au risque de son client et les événements à venir dans sa vie (naissance, départ à la retraite, cession d’entreprise, succession) pour le conseiller au mieux sur la gestion de son patrimoine.

Il propose alors des placements adaptés, des optimisations et des arbitrages au fil du temps. Une relation avec un CGP dure des années.

Le CGP peut aussi conseiller les chefs d’entreprise sur les conséquences juridiques et fiscales de leur forme sociale, les modes d’acquisition et de détention optimaux du patrimoine professionnel…

Afin de rester à jour dans ses recommandations, il s’entoure d’experts (fiscalistes, comptables, avocats, notaires…).

Le conseiller en gestion de patrimoine est le médecin généraliste du patrimoine.

Ce qu’il ne fait pas

Le CGP ne s’intéresse pas directement au budget et à l’épargne. Pour lui, ce sont surtout des préalables à la constitution du patrimoine, des hypothèses qui servent aux projections dans le temps.

Le rapport de son client à l’argent passe au second plan : le CGP travaillera très peu sur les aspects psychologiques. Il peut avoir conscience, à titre personnel, que l’argent n’est qu’un outil destiné à réaliser des objectifs, mais n’intégrera pas forcément ce principe dans ses recommandations.

Comment est-il payé ?

Le plus souvent, le CGP est rémunéré par des commissions versées par les organismes de placement, proportionnelles aux montants placés par les clients.

La rémunération sous forme d’honoraires, assez marginale en France, est cependant encouragée par le régulateur afin d’éviter les conflits d’intérêt. Elle se cantonne aujourd’hui aux situations où aucun placement n’entre en jeu, comme la réalisation d’un bilan patrimonial.

Quand utiliser l’un ou l’autre ?

En règle générale, le coach financier intervient, en amont, pendant la phase de construction d’un patrimoine, tandis que le CGP travaille sur des patrimoines déjà constitués.

Pour simplifier, on a tendance à penser que vous avez besoin  :

  • d’un coach financier pour sortir du découvert, financer un rêve, accéder à la liberté financière grâce à une épargne régulière et abondante… Le coach optimisera votre gestion de trésorerie et s’assurera que vous tirez le maximum de satisfaction de chaque euro que vous dépensez.
  • d’un CGP lorsque, à force d’épargner chaque mois, vous avez un matelas confortable que vous souhaitez faire prospérer.

Mais les deux métiers sont en réalité très complémentaires :

Un foyer avec un « petit patrimoine », mais aux revenus conséquents, a tout intérêt à consolider sa capacité d’épargne à l’aide d’un coach budgétaire tout en étudiant les solutions d’optimisation fiscale qui lui permettront d’allouer une partie de ses impôts à la construction de son patrimoine.

Un foyer au patrimoine déjà conséquent peut aussi être amené à optimiser son budget courant avec l’aide d’un coach afin de ne pas “dilapider” ce capital (en particulier en cas d’héritage, ou à l’aube d’un changement de vie important).

  • Le coach budgétaire permet de préparer le terrain en faisant prendre conscience au client de ses dépenses, en lui apprenant à les prévoir et à respecter le cadre du budget prévisionnel, en l’aidant, si besoin, à résorber son déficit et/ou à solder ses mauvaises dettes et en lui faisant prendre conscience de sa capacité d’épargne mensuelle.
  • Le CGP va pouvoir se baser sur le travail du coach budgétaire pour savoir précisément la capacité réelle d’épargne mensuelle du client et l’état de son endettement afin de lui proposer des solutions patrimoniales adaptées à sa situation budgétaire.

Êtes-vous prêt à apprendre à gérer votre argent
et à épargner plus et mieux ?

Gérez-vous bien vos finances ?

Répondre à un quizz (1 minute)

Comprenez-vous votre situation financière ?

Réserver votre évaluation personnalisée