Comment le crédit peut-il aider à s’enrichir ?

Accueil >> Comment le crédit peut-il aider à s’enrichir ?

Cela peut paraître contradictoire, voire même paradoxal, mais souscrire et utiliser un ou des crédits, à bon escient, peut participer à une meilleure gestion budgétaire et à s’enrichir. C’est une vraie bonne idée, qui peut s’avérer très efficace, pour développer son épargne et augmenter son patrimoine. Notre coach Louis SARICA* vous explique comment profiter du crédit pour vous enrichir.

À quoi sert un crédit ?

Il permet d’acquérir immédiatement un bien ou un service, qu’il vous serait possible de payer comptant seulement après avoir épargné, plus ou moins longtemps. Avec le crédit, vous achetez donc du temps. Dans notre société, où nous voulons tout, tout de suite, le crédit connaît un vif succès. Encore faut-il l’utiliser avec discernement et efficience.

En terme budgétaire, nous identifions deux types de crédits :

  • Les crédits enrichissants qui permettent de créer de la richesse.
  • Les crédits appauvrissants, qui ont certes leur utilité, mais vont créer une charge sans produire de valeur supplémentaire.

Il est donc favorable de privilégier les crédits pour les biens et les services qui prennent de la valeur, comme l’immobilier ou les parts (actions) de société. Ces derniers sont souvent générateurs d’un revenu récurrent, grâce aux loyers des biens locatifs ou aux dividendes, entre autres.

De plus, ces biens, acquis à crédit, peuvent voir leur valeur intrinsèque augmenter avec le temps, et donc créer du patrimoine et du capital supplémentaire pour celui qui le détient.

L’effet de levier du crédit

L’effet de levier est le fait de pouvoir acquérir un bien avec peu d’argent, voire pas du tout, grâce au crédit. Lorsque le crédit est terminé de payer, le propriétaire a obtenu un bien, payé en grande partie par un tiers (ex: loyers, dividendes), et a acquis la valeur du bien en capital, plus l’augmentation de celle-ci. Tout cela pour une mise de départ faible ou nulle.

Lire aussi : Oui, l’argent contribue au bonheur et le travail apporte plus qu’un salaire

Le crédit dans la gestion budgétaire quotidienne

Comment arbitrer certains achats en paiement comptant ou à crédit, si vous avez de l’argent disponible ?

La première règle est de réserver les crédits aux gros achats, qui mobilisent trop d’épargne, et qui ont une durée d’utilisation significative dans le temps, comme une voiture. Même si vous avez l’épargne pour l’acheter comptant, il vaut mieux faire un crédit. Si vous avez la capacité de le rembourser bien sûr, et que votre taux d’endettement global ne dépasse pas 35 % de vos revenus.

D’une part, vous gardez votre épargne, que vous pouvez placer et qui vous rapportera des intérêts. D’autre part, vous êtes couverts par une assurance emprunteur durant le crédit, qui permet une prise en charge des mensualités en cas de maladie ou invalidité, et de solder le prêt en cas de décès.

Ainsi, vous gardez votre bien et vous conservez vos économies. Rembourser un crédit dans ce cas de figure, c’est comme faire un effort d’épargne mensuel.

Taux de crédit et taux d’épargne

Pour simplifier les choses, retenez qu’un taux de crédit à 3 % représente un taux d’épargne à 1,5 %. Il suffit donc d’un placement à 1,5 % d’intérêt pour compenser les intérêts d’un crédit à 3 %. Dans cet exemple, un placement à 3 % rapporte donc 2 fois plus que le coût du crédit.

En conclusion, si vous avez du “cash” et de l’épargne, faites vos calculs et essayez toujours de les préserver.

De plus, n’hésitez pas à utiliser les possibilités de paiement en 3, 4, 10 fois SANS FRAIS. Il est plus facile d’amortir une petite mensualité, sur plusieurs mois, qu’un gros achat sur un seul mois.

Assurez-vous également que le bien ou le service acheté durera à minima la durée du crédit. Les voyages, vacances, mariages, et tous les biens sans durée de vie et qui disparaissent le temps de leur consommation ne doivent pas être achetés à crédit.

Lire aussi : Gérer son budget toute l’année pour un été en toute sérénité

En terme budgétaire, le crédit sera votre allié si vous respectez ces règles et que votre endettement ne dépasse pas votre capacité de remboursement qui est fixé, par les institutions financières et le coaching Plénit’Finances, à 35 % de votre revenu (loyer compris).

Etes-vous « bien » endetté ?

Réservez un entretien de 15 minutes avec l’un de nos experts budgétaires.

⬇️ RAPIDE, GRATUIT et SANS ENGAGEMENT : ⬇️

Je veux faire le point sur mon endettement


*Louis SARICA
Coach budgétaire et responsable du développement commercial de Plénit’Finances
Après une carrière dans la finance bancaire, Louis s’installe comme courtier en crédits indépendant. Il met un point d’honneur à apporter une pédagogie dans la gestion des finances personnelles, ce qui l’a conduit à devenir coach budgétaire au sein du réseau Plénit’Finances.

LA première étape pour améliorer VOTRE situation financière ?

Passe par un rendez-vous personnalisé avec un expert budgétaire.

RAPIDE, GRATUIT et SANS ENGAGEMENT