Le débit « différé-différé », vous connaissez ?!

Du jamais vu !

Avec l’expérience, on se dit qu’on a fait le tour des pratiques bancaires douteuses…

Eh bien non !

Sans nous en rendre compte, nous avons créé une série qu’on pourrait intituler :

La banque, un ennemi qui vous veut du bien (ou pas)

Si vous les avez raté, vous pouvez retrouver les épisodes précédents :

Mais notre métier, c’est coach budgétaire, pas producteur de Game Of Thrones !

Et pourtant, la série continue…

La première séance d’un de nos clients le mois dernier nous inspire l’épisode 4 :

carte débit différé

“le débit différé différé, le double effet kiss cool qui gèle vos finances”

Non, nous n’avons pas fait de faute de frappe. Comme vous, on connaissait bien le débit “différé”, un petit poison qui vous permet de reporter à la fin du mois, le décaissement de tous vos achats du mois.

Or chez Plénit’Finances, quand un “client à débit différé” commence son accompagnement, on lui demande de passer à l’utilisation d’une carte à débit immédiat. Ce n’est pas négociable ! (mais si cela vous parait difficile, nous vous guidons pas à pas pour savoir comment vous en débarrasser).

Nous pourrons vous expliquer ultérieurement comment le débit différé (couplé à des relevés bancaires illisibles) fausse la vision que vous vous faîtes de votre compte en banque. (Zut… on vient de signer pour un épisode 5…)

Mais revenons ce nouveau concept de débit “différé-différé”…

Accrochez-vous bien !

Le mois dernier, donc, nous avons commencé à accompagner une cliente dont les achats passés entre le 18 de chaque mois, étaient prélevés le 30 du mois suivant !

Prenons un exemple pour être précis : tous ses achats compris entre le 18/11 et le 18/12 étaient prélevés le 30/12 !

Dans ces circonstances, comment voulez vous savoir où vous en êtes de votre budget en consultant le solde de votre compte ou même votre relevé bancaire ?!

C’est tout simplement impossible (sans prendre sa calculatrice ou un tableur excel)

Et cela a nuit gravement à la santé financière de notre cliente !

Heureusement, la cliente en question a très vite pris conscience du piège tendu par ce fonctionnement, et est rapidement repassée à l’utilisation d’une carte à débit immédiat ! Il ne nous reste plus qu’à remonter, ensemble la pente des déficits qu’elle a cumulés par le passé… et c’est déjà en bonne voie ! 😉

Vous avez d’autres anecdotes à partager pour alimenter notre série ? N’hésitez pas à nous les transmettre en commentaire de cet article relayé sur notre page Facebook !

On se retrouve bientôt (hélas) pour l’épisode 5 de notre série  “L’histoire de la banquière qui doute de la pertinence de payer un coaching

Êtes-vous prêt à apprendre à gérer votre argent
et à épargner plus et mieux ?

Gérez-vous bien vos finances ?

Répondre à un quizz (1 minute)

Comprenez-vous votre situation financière ?

Réserver votre évaluation personnalisée