Témoignage : comment Sophie, la battante, s’est réconciliée avec ses finances

Sophie, consultante en développement commercial (75)

« Malgré des revenus confortables, mes gros problèmes de trésorerie m’empêchaient de dormir… Littéralement. »

La prise de conscience

C’est en cherchant « Coach financier » sur Google que Sophie a trouvé Plénit’Finances.
« J’ai sélectionné deux coachs, et seul Plénit’Finances a répondu à mes mails. Je les ai ensuite appelés et j’ai tout de suite eu un bon feeling. »

« Malgré des revenus confortables, j’avais tendance à tout dépenser et je n’arrivais pas à mettre de côté. Dans mon métier, j’ai géré des budgets professionnels à la perfection, je ne comprenais pas pourquoi je n’y arrivais pas avec mes finances perso. »

Incompréhension, honte de mal gérer… des sentiments habituels chez les clients Plénit’Finances, vite dissipés par la bienveillance du coach !

Avoir conscience de son budget pour pouvoir le changer

Un rapport à l’argent conflictuel vient rarement par hasard.

Le modèle parental, un événement de la vie ou le contexte éducatif peuvent profondément troubler notre rapport à l’argent. Nous ne contrôlons pas notre passé, mais nous avons la main sur le présent et la manière dont nous gérons cet héritage parfois lourd.

Consciente que sa relation à l’argent n’était pas saine et habituée à réinventer sa vie – elle a travaillé dans l’art, l’immobilier, l’informatique – Sophie a pris le problème en face.

« Je voulais savoir pourquoi ça se passait comme ça. Retrouver la maîtrise de mes finances. »

Sophie n’a eu aucune pudeur à ouvrir ses comptes à un coach. Au contraire, elle a apprécié d’être accompagnée dans ces face-à-face si redoutés avec ses ses relevés bancaires !

« Partager mes comptes avec mon coach me permet d’analyser froidement mon budget, d’avoir conscience de ce qui se passe… Et au final, de changer les choses. »

La méthodologie d’analyse Plénit’Finances, rigoureuse et objective, permet d’y voir plus clair dans sa gestion, et révèle parfois des informations invisibles sur un relevé bancaire…

« Lorsqu’on est à découvert, être à -500 euros ou -550 euros sur un mois, c’est quasiment la même chose. Mais la méthodologie Plénit’Finances permet rendre visible la réalité des comptes. Et la réalité, c’est que ces déficits se cumulent mois après mois. »

Le coach ne porte aucun jugement sur les choix de ses clients

Sophie fait désormais ses comptes toutes les semaines, selon l’organisation méthodique apprise en coaching. « Bien budgéter, c’est avoir conscience de ce qui se passe. Par exemple, je sous-estimais les courses. Parfois de 200 euros. Ce n’est pas rien ! Sans budget, comment savoir cela ? »

Ce n’est qu’une fois que l’on connaît son budget, on est capable d’anticiper, de provisionner. Cadeaux de Noël, impôts, gros entretien… ne doivent pas nous mettre à découvert. Il faut mettre de côté régulièrement en prévision.

Et pour dégager de la capacité d’épargne, il faut établir des priorités. « Pour mon mari, irlandais, c’est important d’aller au pub régulièrement. J’ai apprécié le fait que le coach ne porte aucun jugement sur nos choix. »

Sophie poursuit : « Il ne faut pas se sentir frustré, sinon on pète un câble. On ne peut pas faire des efforts sur tout, ce serait comme faire un régime et arrêter de fumer en même temps. Pour nous, le pub est une dépense qui doit être conservée, quitte à manger moins de viande à la maison. »

Des arbitrages en ligne avec la philosophie Plénit’Finances : ne jamais rogner sur les dépenses à haute satisfaction ajoutée.

C’est en affrontant ses problèmes que l’on réussit

Bonne élève, Sophie attendait impatiemment les rendez-vous avec son coach. Elle préparait le suivi des comptes avant la séance pour que le temps passé avec le coach soit consacré aux sujets importants.

Un travail efficace, puisqu’en un peu plus d’un an sa sérénité financière est passée « de -10 à +10 »…

Un score de -10 sur une échelle de 0 à 10 ? « Oui, je n’en dormais pas la nuit ! J’étais désespérée. Aujourd’hui je revis grâce à ce coaching. Je sais que mes finances ne vont pas partir en vrille. Et même si je dépasse parfois mes budgets, je sais pourquoi et je sais dire stop. »

« J’étais consciente de mon rapport difficile à l’argent et je l’ai affronté en face. Même si c’est difficile, c’est en affrontant les problèmes que l’on réussit. Je savais pertinemment ce que je cherchais : la tranquillité financière. Ça n’a pas de prix. », conclut-elle.

La motivation avant tout !

Sophie a pleinement bénéficié du coaching Plénit’Finances pour remettre de l’ordre dans ses finances.

Et les bienfaits ne s’arrêtent pas au budget personnel. Sophie a gagné en confiance, ce qui lui permet d’investir et de gérer avec rigueur un patrimoine immobilier. « Je sais que je suis capable de gérer cela seule. »

Un dernier conseil pour réussir un coaching ?

« La motivation. Plus que la volonté, c’est la motivation qui est importante. Motivation, retenez ce mot ! »

(nous sommes totalement d’accord, nous avons même consacré un article sur la motivation en coaching !)

Êtes-vous prêt à vous vous débarrasser de votre découvert
et à commencer à épargner ?

Gérez-vous bien vos finances ?

Répondre à un quizz (1 minute)

Comprenez-vous votre situation financière ?

Réserver votre évaluation personnalisée