La sérénité financière, meilleur anti-stress pour la rentrée

anti-stress-serenite-financiere

En septembre, la vie change de rythme.

On constate à contrecœur que les journées raccourcissent et on se surprend à avoir envie de remettre un pull. L’insouciance de l’été laisse place aux responsabilités retrouvées.

Sur le plan financier, ce n’est pas vraiment joyeux : les dépenses contraintes repartent brutalement alors que l’épargne a été dilapidée par les vacances comme un glaçon resté trop longtemps au soleil.

La sérénité est parfois difficile à trouver.

*-*-*-*-*

Cependant, à la machine à café, votre collègue Lucie est radieuse. Elle se sent en aussi bonne forme que pendant ses vacances et avoue, en rigolant, qu’Excel lui manquait presque !

Pascal dit que, lui aussi, les vacances lui ont fait du bien. Mais vous voyez bien qu’il y a quelque chose d’autre… Ses sourires sonnent faux et il se ronge les ongles. Inquiet parce qu’il a trop dépensé, il n’arrive pas à accepter la rentrée. C’est comme s’il ne vivait que pendant les vacances et que c’était la disette le reste du temps.

Ce qui rend Lucie si sereine, c’est sa bonne gestion budgétaire. Pour financer ses vacances, elle a constitué des provisions mois après mois, qui lui ont permis de d’évacuer toutes les menaces sur son équilibre financier.

Lucie est la preuve vivante que la vie peut être bien organisée et palpitante à la fois. Il ne lui viendrait pas à l’esprit de faire un long voyage dans le désert sans faire le plein au préalable : elle applique la même logique à son épargne. Des provisions pour les vacances, la rentrée, les impôts et même pour Noël !

Mi-cigale mi-fourmi, Lucie réussit à économiser sans avoir l’impression de se priver, et épargne pour financer ce qui est important pour elle. Et sa sécurité financière en fait clairement partie !

Sa sérénité financière est au beau fixe, et cela se ressent sur son moral.

*-*-*-*-*

Pascal, lui, vit par cycles : il est euphorique lorsqu’il dépense, puis déprimé lorsque son compte est à découvert. Certes, il a lui aussi profité des vacances, mais à quel prix ! Il a totalement asséché la trésorerie du couple. « Après tout, ce sont des vacances et on ne vit qu’une fois, alors autant en profiter à plein », se dit-il.

Il déteste épargner, car c’est pour lui synonyme de privations.

Mais il y aura ensuite les inscriptions des enfants à payer. Puis le troisième tiers de l’impôt sur le revenu. Puis la taxe d’habitation. Puis Noël. Pile pendant les mois difficiles, ceux où l’on manque d’énergie. Il a l’impression de chercher des rustines en permanence.

Ces tensions financières se répercutent dans sa vie de couple. Il y a de plus en plus de non-dits, de reproches cachés, de phrases assassines sur des broutilles à quelques euros. Il a peur chaque fois qu’il ouvre la boîte aux lettres. Rien de grave, mais ce n’est pas l’image qu’il se fait d’un couple où tout va bien.

*-*-*-*-*

Le plus curieux, c’est que Lucie et Pascal gagnent le même salaire. La seule différence concerne la manière dont ils gèrent leurs finances personnelles. Lucie prévoit, Pascal gère dans le rétroviseur. Elle ne dépense pas forcément moins, mais certainement mieux, ce qui a une influence positive énorme sur sa qualité de vie.

D’une certaine manière, les deux sont insouciants.

Pour Lucie, l’insouciance est un état permanent qu’elle a acquis grâce à une bonne hygiène financière. Pour Pascal, l’insouciance est une ivresse temporaire qui permet d’oublier qu’il n’est pas un très bon gestionnaire.

Deux situations bien différentes…

*-*-*-*-*

Et maintenant, nous avons une révélation à vous faire.

Nous vous avions indiqué que Lucie et Pascal gagnaient le même salaire.

C’est exact car en réalité… Lucie et Pascal sont la même personne, à un an d’intervalle !

Ce qui a transformé Pascal le stressé en Lucie la radieuse, c’est le coaching Plénit’Finances. Bien évidemment, nous ne changeons pas le sexe de nos coachés ! Mais nous changeons durablement la manière dont ils gèrent leur l’argent.

Il y a un an, Lucie était une « Pascal » : elle naviguait à vue sans trop de succès. Puis elle s’est tournée vers Plénit’Finances, se promettant que c’était la dernière fois qu’elle revenait de vacances aussi stressée.

Quelques mois de coaching ont suffi à Lucie pour apprendre à gérer un budget durable et trouver les équilibres financiers qui lui correspondent. Son niveau de sérénité financière plafonne désormais à 10/10 !

*-*-*-*-*

Si vous êtes comme Pascal, pas question de vous morfondre : vous n’avez pas encore trouvé l’équilibre qui vous convient entre cigale et fourmi.

La vie n’est pas une fable de La Fontaine et nous considérons qu’il n’y a pas lieu de faire l’apologie de la fourmi et le procès de la cigale. La vocation du coaching financier Plénit’Finances est d’accompagner progressivement chacun de nos clients vers l’équilibre qui lui convient entre ces deux archétypes.

Demandez à l’un de nos coachs de réaliser une évaluation personnalisée de votre situation. C’est totalement gratuit et sans engagement.

Cliquez sur « Réserver l’entretien gratuit » pour choisir un horaire et laissez-vous guider.

Êtes-vous prêt à apprendre à gérer votre argent
et à épargner plus et mieux ?

Gérez-vous bien vos finances ?

Répondre à un quizz (1 minute)

Comprenez-vous votre situation financière ?

Réserver votre évaluation personnalisée