Gérez votre budget comme un champion grâce à la pratique délibérée

Accueil >> Coaching Financier >> Gérez votre budget comme un champion grâce à la pratique délibérée

Pour mieux gérer son argent, il faut d’abord pratiquer

La gestion de budget n’est pas encore une discipline olympique… et pourtant certaines personnes réussissent à épargner plusieurs dizaines de milliers d’euros sur une année sans se priver tout en vivant en harmonie avec leurs valeurs.

Comment suivre leur chemin ?

Avec l’abondance numérique, on tombe facilement de le piège de la surinformation : on « consomme » des sites, newsletters, blogs, pdf, vidéos, podcasts… parfois contradictoires, sans jamais pratiquer.

Notre premier conseil, c’est donc de pratiquer : mettez le nez dans vos comptes bancaires, intéressez-vous à vos dépenses, fixez-vous des objectifs.

Mais les grands sportifs, les artistes virtuoses, les chefs étoilés… tous les champions dans leur domaine vous diront une chose : toutes les pratiques ne se valent pas.

Il faut pratiquer efficacement, sinon on perd son temps.

La pratique délibérée pour atteindre les performances maximales

Le concept de « pratique délibérée » est issu des travaux de K. Anders Ericsson publiés dans les années 90. Ce psychologue suédois s’est intéressé à la nature psychologique des performances humaines… et a particulièrement étudié les artistes, les sportifs et les scientifiques pour comprendre comment ils ont construit leur expertise.

Il est difficile de résumer ses travaux en quelques lignes, mais l’idée générale est que le talent inné n’existe pas. 

Ou plutôt, Ericsson reconnaît que les les prédispositions familiales, sociales et génétiques (pour le sport) jouent un rôle… mais il souligne le rôle crucial de la qualité de l’apprentissage et de l’entraînement. C’est le travail qui compte !

Qu’ils soient nés avec un terreau fertile ou non, tous ceux qui réussissent ne s’entraînent pas au hasard. Ils utilisent une méthode spécifique pour accroître leurs performances. 

Évidemment, chacun pratique différemment, mais il travaillent tous selon une base commune que l’auteur nomme « pratique délibérée ».

Pourquoi ne pas vous en inspirer pour votre gestion financière… et qui sait, vous transformer en virtuose du budget ?

La pratique délibérée appliquée à la gestion de budget en 5 points

  1. Avoir des objectifs précis
  2. Faire des répétitions fréquentes
  3. Recevoir des retours de qualité
  4. Acquérir es bonnes compétences au bon moment
  5. Être dans la zone

1. Des objectifs financiers précis et concrets

Les champions savent pourquoi ils s’entraînent avant une séance. Ils ont une méthode, un programme et des objectifs mesurables.

En gestion de budget, donnez-vous des objectifs ! Ils vous donneront de la motivation et valideront votre engagement personnel.

Soyez spécifique : « Mieux gérer mon argent » est trop vague. Cherchez par exemple à :

  • ne plus être à découvert
  • épargner 500€ par mois pendant au moins 10 des 12 mois à venir
  • avoir accumulé 5000 € d’ici la fin de l’année
  • faire descendre les charges fixes du foyer sous 60 %

Ces objectifs sont des moyens d’atteindre des buts. Moins mesurables, ce sont eux qui nourrissent votre motivation. Par exemple, les quatre objectifs précédents peuvent avoir pour but :

  • apaiser la relation avec votre banque
  • créer un portefeuille d’investissement
  • partir en vacances
  • retrouver des marges de manœuvre dans votre consommation et faire plaisir à vos enfants

2. Des répétitions fréquentes et ciblées grâce à un budget mensuel

Faire une transition fluide entre deux accords de guitare, marquer un panier…

Vous pourriez réveiller un guitariste de génie ou un champion de basket en pleine nuit, ils sauraient encore réaliser ces gestes. La raison est simple : ils les ont répétés tant de fois qu’ils sont devenus une seconde nature.

Êtes vous conscient de chacun de vos gestes lorsque vous vous brossez les dents ? Non, vous le faites sans doute par automatisme. Depuis le temps…

Pour devenir expert en gestion de budget, vous allez devoir répéter ! Le budget se fait sur un cycle mensuel. L’activité est par nature périodique (regardez votre compte en banque : salaire, loyer, assurances, factures d’électricité, etc. toutes ces dépenses sont mensuelles et récurrentes).

Vous aurez donc naturellement matière à répéter. C’est la bonne nouvelle.

La mauvaise nouvelle, c’est que vous ne ferez qu’une répétition par mois… là où un guitariste qui peut travailler quinze fois son accord dans l’intervalle d’une minute.

L’horizon d’apprentissage sera forcément plus long. Pour augmenter le nombre de répétitions, considérez chaque acte de dépense comme une mise à l’épreuve de vos capacités : faire les courses, acheter des vêtements pour les enfants, planifier des vacances ou des loisirs, choisir des cadeaux…

Il y a un deuxième écueil. Lorsqu’un guitariste s’entraîne, il le fait dans un environnement similaire à chaque fois. À l’opposé, la gestion de budget est un exercice « de terrain » et les situations de vie ne sont jamais les mêmes d’un mois à l’autre… Comment gérer un souci inopiné sur la voiture et non remboursé par les assurances ?

Une partie de l’exercice est aussi, justement, de savoir gérer ces imprévus !

3. Des feedbacks de qualité, si possibles instantanés, de la part de votre coach financier

Le « feedback » est un terme anglais qui désigne les rétroactions. Dans le cadre du coaching, c’est simplement un commentaire du coach financier qui, littéralement, « nourrit en retour » avec ses conseils.

Idéalement, le feedback doit être immédiat pour accélérer la progression.

En gestion de budget, c’est difficile car les conséquences des décisions se constatent plusieurs jours après. C’est pourquoi nous proposons des séances en cours de mois : plus le feedback est rapide, plus il contribue à l’amélioration.

Si vous pratiquez seul, il sera difficile d’avoir un feedback, de corriger vos erreurs et vos mauvaises habitudes. Vous pouvez malgré tout vous auto-évaluer avec des indicateurs tels que :

  • Le budget est-il fait tous les mois ?
  • Toutes les dépenses passées sont-elles classifiées ?
  • Quel est le taux de dépenses oubliées ?
  • Quel est votre niveau d’intégrité budgétaire : dépensez-vous ce que vous décidez ? Respectez-vous vos objectifs ?

Pour de meilleurs résultats, le feedback doit être évidemment sincère. Cela peut être douloureux pour l’ego mais tous les champions passent par là… savoir l’accepter est une compétence.

Enfin, le feedback n’est pas uniquement négatif. Même si la gestion de budgétaire s’envisage sur le long terme, le parcours est semé de petites victoires qui relancent la motivation.

Le passage d’un découvert à une situation durablement positive est souvent vu par nos clients comme le franchissement d’une étape importante !

4. Apprendre les bonnes compétences financières au bon moment

Dans la pratique délibérée, la difficulté des exercices doit être adaptée.

S’ils sont trop faciles, vous restez dans votre zone de confort et ne progressez pas. S’ils sont trop difficiles, vous êtes dans la survie plutôt que dans l’apprentissage. L’idéal est la zone intermédiaire : légèrement au-dessus de vos capacités, mais accessible.

Il ne faut ni rester en sous-régime, ni griller les étapes !

En matière de finances personnelles, l’héritage familial et l’histoire de chacun créent des rapports à l’argent différents. Nous ne partons pas tous du même niveau. Mais ce n’est pas grave… Chacun peut avancer à son rythme. Et une chose est certaine : il n’y a aucune honte à vouloir mieux maîtriser son argent.

Enfin, c’est évident mais précisons-le : vous devez vous placer dans une posture d’apprentissage. Si vous apprenez au contact d’un professionnel, soyez ouvert à la nouveauté, mettez en pratique ses conseils, même si cela ne vous semble pas naturel. au début.

Restez humble face aux méthodes, et sachez vous laissez guider… Il sait ce qu’il fait.

5. Être « dans la zone » : physiquement et mentalement prêt

Pendant l’entraînement, un champion de tennis ne dégaine pas son smartphone en douce dès que l’entraîneur a le dos tourné. Il reste « dans la zone » : un état de conscience et d’attention maximal qui permet de réaliser les performances dont il est capable mais surtout de progresser, petit à petit, encore plus loin.

Lorsque vous faites vos comptes et établissez un budget vous devez éliminer les distractions et vous concentrer, sans quoi vous ne progresserez pas.

Pour vous concentrer plus facilement, simplifiez votre vie financière : limitez les chèques, les débits différés, mensualisez vos dépenses (impôts compris), utilisez un agrégateur en ligne, rassemblez les documents avant de faire vos comptes…

Plus vos finances seront simples, mieux vous entrerez facilement dans votre petite bulle de pratique délibérée.

Même vous n’avez jamais été ami avec le calcul et les chiffres, vous pouvez vous aussi entrer « dans la zone » et dépasser vos limites !

Les formateurs-coachs Plénit’Finances vous accompagnent sur la voie de l’excellence budgétaire

Notre formation en gestion budgétaire intègre les 5 éléments de la pratique délibérée :

  • des objectifs budgétaires précis que nous vous aidons à définir
  • des contacts périodiques, vous êtes accompagné plusieurs fois par mois
  • un feedback rapide et bienveillant de la part de nos formateurs-coachs
  • un apprentissage financier adapté à vos capacités qui vous fait progresser jusqu’à l’autonomie
  • des rendez-vous réguliers pour vous poser et faire vos comptes (pour reprendre les termes d’une de nos clientes)

Connaissez-vous LA première étape pour améliorer VOTRE situation financière ?