Témoignage : « vous m’avez permis d’avoir confiance dans la faisabilité de mes projets personnels »

Nicolas - Concepteur-rédacteur freelance (25) - Mai 2017

A priori, le coaching budgétaire n’était pas fait pour moi…

Je ne m’étais jamais occupé de mon budget : mon salaire plus que correct et mon mode de vie frugal m’ont toujours permis de faire sans.

Et surtout, cela me rappelait trop mon ancien métier. Pendant des années, j’ai optimisé la trésorerie de grandes entreprises. Budgets, prévisions de trésorerie, rapprochements bancaires  : je n’avais pas envie de faire la même chose à la maison pour mes finances personnelles !

Un changement de vie comme déclencheur

Mais les choses ont évolué. Suite à un (heureux) changement de vie, je suis passé de locataire à propriétaire, j’ai déménagé à 400km, j’ai partagé un compte joint et surtout, j’ai quitté le salariat pour créer une petite entreprise.

Le temps que mon entreprise me permette de vivre, je devais compter sur mes réserves. J’avais besoin d’une meilleure vision sur mon budget pour cesser d’avancer au jugé et pouvoir bâtir des plans. Je rechignais à m’en occuper moi-même malgré mon expérience passée, tout en ressentant le besoin d’être rassuré sur mon projet.

J’ai connu Plénit’Finances par hasard. Eux aussi entrepreneurs, alors pourquoi ne pas tenter l’expérience ?

Je les ai prévenus, la tâche allait être complexe : mon historique de revenus n’était plus pertinent, je n’avais plus de salaire fixe et mon activité démarrait tout juste.

Côté dépenses, avec les frais du déménagement, les travaux dans le nouvel appartement et un nouveau mode de vie, c’était aussi l’inconnu total. Je me demandais même s’ils accepteraient un cas complexe comme le mien.

“On apporte une stabilité dans les moments de déséquilibre”, m’a dit mon coach. Alors allons-y !

En route pour le coaching par Skype !

C’est toujours un peu difficile de partager en détail sa vie financière avec quelqu’un.

Le coach budgétaire travaille avec bienveillance, sans jugement. Parmi ses clients, il m’a appris qu’il y a des personnes surendettées mais aussi d’autres qui gagnent plus de 10 000 euros par mois. De quoi tempérer mes réticences.

C’est un peu comme lorsque l’on vient se dévêtir chez le médecin : il en a vu bien d’autres.

Une fois la confiance établie, on détaille tout : patrimoine, revenus, parcours personnel, rapport à l’argent, blocages… des informations utiles pour définir les besoins et les objectifs qui guideront le coach dans sa prestation personnalisée.

Rien que d’en parler, cela fait du bien : à qui d’autre parle-t-on de ces sujets tabous ?

Une discussion nécessaire avant de passer à l’analyse des comptes bancaires, simplifiée par un agrégateur de comptes et par une méthode de classification des flux.

Une gestion professionnelle livrée à domicile

Avant de chercher à optimiser le budget, il faut le connaître : une fois que l’on a fait le tri sur le mois passé, on commence des prévisions sur le mois suivant. Un travail presque ludique mais attention, le mois suivant, il y aura un contrôle des écarts ! Il n’y a aucun jugement sur la nature des dépenses : on cherche ici à maîtriser ce qui passe sur le compte.

J’ai souvent interrompu mon coach financier pour m’exclamer “C’est exactement ce que l’on faisait dans mon ancien job !”. D’une certaine manière Plénit, c’est de la gestion professionnelle appliquée à des comptes personnels.

Derrière la technique, le coaching

Le coach ne vous laisse pas tomber. Il a votre objectif personnel en tête, et ne le lâche pas ! Plusieurs fois, je lui ai indiqué que telle dépense n’était pas significative car trop minime ou non récurrente… “Une erreur classique”, m’a-t-il dit.. “Tout ce qui passe sur le compte doit être classifié.” C’est la rigueur qui permet d’arriver au résultat. Et pour chaque cas particulier, il avait une réponse permettant de faciliter l’organisation.

Contraignant ? J’ai trouvé que oui. Mais après tout, c’est ce que l’on demande à un coach. On ne progresse qu’une fois passé son point de douleur, le point au-delà duquel on est réticent à aller seul.

Le résultat et des pistes d’évolution personnelles

J’ai donc obtenu le résultat que je souhaitais : j’ai “mon chiffre”. Je connais mon train de vie mensuel, j’ai une projection annuelle et je repars en bonus avec une méthode d’organisation. Je sais sur quelles dépenses je peux lâcher la bride les bons mois et celles que je devrai réduire en cas de besoin.

Mon coach budgétaire Plénit’Finances m’a également apporté quelques pistes de travail très personnelles qui répondent exactement aux besoins que j’ai exprimés en début de coaching.

Ai-je appris quelque chose ?

Sur la technique, c’était plutôt une révision de mon ancien métier. En réalité, le plus utile pour moi a été d’avoir des rendez-vous collés dans mon agenda ! Parfois on sait déjà faire le choses mais on traîne… La régularité et l’engagement font alors des merveilles. Avoir un regard extérieur sur mes finances a également été très bénéfique pour moi.

Chaque client vient avec ses objectifs. Au cours de notre discussion, j’ai appris qu’ils permettent à des personnes de sortir du découvert permanent, à des jeunes couples de se constituer des apports pour un achat immobilier, à des entrepreneurs d’éviter l’abus de bien social et la confusion de patrimoine.

Tous ressortent du coaching dans une meilleure situation qu’à l’entrée. Et pour beaucoup de personnes, Plénit se transforme en soldat du feu. Je trouve cela remarquable.

Alors merci Plénit, vous m’avez permis d’avoir davantage confiance dans la faisabilité de mes projets personnels !

Êtes-vous prêt à vous vous débarrasser de votre découvert
et à commencer à épargner ?

Gérez-vous bien vos finances ?

Répondre à un quizz (1 minute)

Comprenez-vous votre situation financière ?

Réserver votre évaluation personnalisée